Mayhem Brawler

released on Aug 18, 2021

Mayhem Brawler is an urban fantasy themed beat 'em up that brings back the 90s arcade vibe to the present day. With comic book style art and kick-ass soundtracks, it offers a unique experience that you can tackle solo or as co-op with friends while defining the next step in the story with your choices. The game is developed by Hero Concept studios.


Reviews View More

Alors comme promis voici mon retour !
J'ai eu 2 fins sur les 3 possibles, je suis en train d'essayer d'avoir la troisième. J'ai joué 3 persos différents pour le moment (Trouble, Dolphin et Star).
Le style graphique est très semblable à celui de Streets of Rage 4, mais l'univers est différent. C'est moins abouti, on sent que le jeu avait moins de budget.
Au niveau du gameplay c'est classique, on avance et on tape des méchants à l'aide d'un bouton d'attaque et d'un bouton de spécial, ainsi que des chopes (invincibles ). À noter qu'il y a un bouton de garde, avec un système de contre attaque si on bloque un coup et qu'on attaque durant le blockstun.
Le jeu reprend énormément de SoR4, même ses plus mauvaises idées (je pense notamment au système de scoring absolument nul à chier).
C'est un jeu sympa, j'aime beaucoup le rythme des affrontements (pas trop de combos), ça enchaine bien. Par contre il a quelques problèmes qui méritent d'être soulevés :
- Le jeu a été pensé pour être facile. En soi c'est pas un problème, il y a des modes de difficulté pour régler ce genre de soucis. Mais ici, c'est juste un curseur qui augmente le nombre de HP des ennemis. Et malheureusement, le jeu a été designé autour de la difficulté Moyenne et/ou Difficile (qui restent faciles tout de même...). En mode Très Difficile, c'est juste chiant, on fait des "longs" combos (toute proportion gardée) pour n'enlever que 1 tiers de la vie de l'ennemi. Le rythme est mauvais dans cette difficulté.
- Le level design est plat. Littéralement. Pas de trou, pas d'obstacles, rien. Juste une ligne droite continue (il y a bien 1 ou 2 passages en diagonal mais c'est tout).
- Pas de scène "d'ascenseur", dommage j'adore ça
- Le système de scoring à la SoR4 qui n'incite pas à rester dans le flow mais plutôt à se créer des pauses artificielles pour "banker" le score et ne pas le perdre.
- Les persos sont trop similaires les uns des autres (en tout cas les 3 que j'ai essayés).
- L'histoire pas folichonne du tout
Ce que j'aime bien :
- Le rythme dans les modes Moyen et Difficiles, vraiment idéal à mon goût
- Les runs sont pas trop longues (7 niveaux d'environ 5 à 8 minutes)
- Faire de meilleurs scores que Kriegor sur certains niveaux
- Le système d'icônes pour indiquer les propriétés spéciales des ennemis (agressifs à la relevée, invincibles...). Je trouve que c'est très didactique, et ça permet de faire prendre conscience des mécaniques des BTU aux joueurs qui n'en ont pas l'habitude.
Clairement je pense que ça va être le 1er BTU que je vais tenter de 1CC (mais pas en Très Difficile, c'est juste trop chiant de répéter 5 fois le même combo de 12 hits sur un seul ennemi).
-----------
Citation de Kriegor :
Je suis d'accord avec les autres points que tu soulèves aussi. Il manque selon moi dans tes défauts :
- les boss qui sortent de leur hitstun et répliquent avec une attaque invincible une fois leur barre de vie entamée
- trop d'ennemis qui attaquent en se relevant
Après avoir un peu plus joué et notamment terminé le jeu en arcade Normal et Difficile (pas tenté le Très Difficile car comme expliqué je n'aime pas le rythme de cette difficulté), je rejoins ton avis sur ces 2 points
Pour le hitstun je ne sais pas si c'est une question de difficulté ou de perso mais lors de ma partie en Difficile avec Dolphin j'arrivais à bloquer sans prendre trop de dégâts ou à utiliser le contre sur ces contre attaques invincibles, mais pas avec Star lors de ma partie en Très Difficile.
Pour les ennemis qui se relèvent en attaquant, je trouve que le problème vient aussi du fait que pour empêcher cette mécanique, on se retrouve à terminer tous les combos avec une attaque qui inflige le statut "passif" à l'ennemi et l'empêche d'attaquer à la relevée. Donc tous les combos se ressemblent une fois qu'on a regroupé les ennemis en un seul t'as, et tant pis si le combo n'est pas le plus fort, optimal ou idéal, car il suffira de le répéter à la relevée de l'adversaire qui ne pourra rien faire.
Ce dernier point a un peu entaché l'opinion que j'avais de Mayhem Brawler, même si je reste sur un ressenti global positif.

Very short but fun game full of pop culture references. Comic book style drawings are gorgeous and the soundtrack is just right for the gameplay. Gameplay-wise, it was a bit hard for me sometimes, but I didn't play much in this genre other than some flash games, so it might be because of that. Anyways, give it a shot if you like these type of games, it's also quite cheap.

Surprisingly good brawler. I like the SoR 4 inspired artwork.

Mayhem Brawler is a fun indie beat-em-up that feels like a hybrid of Final Fight 3 and Streets of Rage 3. It has a cool comic book/twitter feed style presentation for it's story which is told between stages. Gameplay what you expect from a beat-em-up, along with a block button and the ability to run diagonally. Three playable characters, each an expert in either speed, strength or balance; with one character being unlockable. There isn't much replay value compared to something like Streets of Rage 4, and the short length means you'll finish it in under an hour. Still worth it if you've played every other beat-em-up out there.

Mayhem Brawler is a rather simplistic and short brawler. It's really pretty but there really isn't much depth here. While it does have multiple paths and cutscenes before and after each stage the story is extremely lack luster. They really didn't do enough with it for it to be memorable. Gameplay is moderitly satisfying and it's short lenght does help in it's favor. It's a good time for the hour and some change it lasts. If your looking for a short and sweet and easy game to platinum while waiting for a bigger game this game is a great filler title.
Platinum #146