Bio
Notes parfois pas très juste mais ce n'est pas grave car les notes ça veut pas dire grand chose ce qui compte c'est l'avis détaillé qui signe la qualité ou non d'un jeux. Certains des jeux dates d'une période révolue pour moi, c'est pourquoi je compte en refaire pas mal pour pouvoirs les jugés de façon adéquates. Je suis un homme nouveau et j'ai une mémoire catastrophique.
Personal Ratings
1★
5★

Badges


Liked

Gained 10+ total review likes

N00b

Played 100+ games

Busy Day

Journaled 5+ games in a single day

GOTY '23

Participated in the 2023 Game of the Year Event

Favorite Games

Cyberpunk 2077
Cyberpunk 2077
The Last of Us Part II
The Last of Us Part II
The Elder Scrolls V: Skyrim
The Elder Scrolls V: Skyrim
What Remains of Edith Finch
What Remains of Edith Finch
Minecraft
Minecraft

164

Total Games Played

002

Played in 2024

000

Games Backloggd


Recently Played See More

Valiant Hearts: The Great War
Valiant Hearts: The Great War

Jan 09

The Witcher 3: Wild Hunt
The Witcher 3: Wild Hunt

Jan 02

Baldur's Gate 3
Baldur's Gate 3

Dec 27

Assassin's Creed Chronicles: Trilogy Pack
Assassin's Creed Chronicles: Trilogy Pack

Dec 05

Fortnite
Fortnite

Dec 05

Recently Reviewed See More

Très cool.
Charmé par l'esthétique low poly type DS qui me ramène à mon enfance. On a même l'opportunité de modifier la résolution ce qui est un bon petit ajout
Map très bien designer car le jeu nous laisse libre de parcourir le monde comme on l'entend (tuto minimal, on nous prend pas par la main) et on sent que c'est parceque le jeu est très confiant dans son game design et level design.
La DA s'affaiblit de temps à autre pour ce qui est de l'écriture des PNJ entre autre. Ils sont tantôt drôle, tantôt touchant et juste (certaines répliques on touchées juste, le peintre notamment), tantôt peut-être un peu trop candide à mon goût et même si ce manque de profondeur est appréciable de tant à autre, ici certains dialogues simpliste s'essouffle je trouve, même si cela est assez rare(notamment la fin émouvante certes mais un peu forcé je trouve sauf si c'est personnel dans ce cas là je retire ce que j'ai dis c'est faux)
Le sound design est très agréable et nous laisse nous imprégner de l'ambiance et profiter de l'environnement
Sinon le gameplay est plutôt satisfaisant et le climax l'embellit. La façon dont on peut s'envoler avec un nombre suffisant de plumes dorée.

Globalement bon petit jeu, très agréable

This review contains spoilers

Que dire, que dire...

J'ai une relation semi conflictuelle avec ce jeux car c'est à la fois un de mes jeux préférée qui m'a indéniablement marqué mais c'est aussi un jeu que j'aurais aimé encore plus apprécié car j'ai misé tellement d'espoir sur lui. Je savais de ce qu'on m'avait dit que c'est un jeux qui me correspondais, en tout cas avec l'image que j'ai de moi-même, car c'est un jeux qui prône le média du jeuxvideo et qui utilise ses spécificités pour sa narration et son histoire traite de thématique qui me parle beaucoup. C'est pourquoi dès le départ j'en attendais pas moins de ce jeux qu'il change ma vie et même si en un sens il l'a fait je crois qu'il aurait pu encore plus le faire si je me serais laissé emporter.

Voila pour le contexte maintenant on peut commencer.
Je vais commencer par les "points faibles" qui sont peu nombreux et souvent plutôt personnel:
Les dialogues pendant les phases de combat. Cela peux sembler mineures comme problème mais parfois sa m'a posé problème car il arrive que le jeux tiens un propos très profond et philosophique dans ses dialogues, sauf que tu ne peux pas lire et esquiver les attaques. Donc t'en viens à ne pas écouter ou tourner en rond pour ne pas te faire toucher et pouvoir lire ce qui est dit. C'est mineur mais tout de même j'estime que cela m'a fait passer à côté de réflexion intéressante.
Le partis pris du surjeux dans l'acting. Je sais que c'est culturel et que le jeux provient du japon ou la culture animée et même cinématographique tend vers ce surjeux des émotions, ce qui n'est pas mauvais en soi mais ici cela à freiner mon immersion et donc mon empathie envers certains personnages ce qui fait que je n'était pas aussi touché que j'aurais dû l'être. C'est assez étrange car en général je suis assez ouvert d'esprit et donc il y a de nombreuses autres œuvres ou cela ne m'a pas dérangé mais ici c'est surtout l'association avec les mouvements de caméra fréquents qui ont créé de la distance entre moi et le personnages car en général les angles de caméra constamment à proximité du personnage me permette de me sentir proche de celui ci(comme dans the last of us part 2). C'est ma théorie sur pourquoi je n'ai pas eu autant d'attachement avec les personnages.
J'ai pas compris la décision d'ensevelir la vraie histoire 2 run, c'est du sabotage. Le jeux se tire une balle dans le pied car il raconte une vraie étude du Nihilisme et des formes qu'il peut prendre tout ça pour le cacher sous 2 autres parties qui même si pour quelqu'un comme moi qui a apprécié le jeux ce n'était pas gênant car le gameplay me plaisait pour autant la plupart des gens on du passer à côté du jeu pour cette raison. La seule théorie que j'ai c'est pour qu'on puisse s'attacher d'autant plus au personnage car on les côtoie sur plusieurs run mais cela n'était pas nécessaire ni très scrupuleux si ma théorie est bonne.
Le jeux aurait mérité d'être un peu plus beau. Il manque de finitions sur certains point et c'est vraiment dommage car l'ambiance est tellement bonne, la DA naturaliste et le sound design rend tellement honneur à l'environnement et le paysage (texture baveuses, modèle de bâtiment très conformisme la ville sur certains quartier semble sortir tour droit de simcity avec des cubes l'un à côté de l'autre et je doute que cela soit une intention de la part de la DA) ou alors c'est du au fait qu'ils ont passé tellement de temps à peaufiner le reste qui est franchement proche de la perfection, qu'il n'ont pu s'attarder sur le reste dans ce cas là je retire ce que j'ai dit et finalement vu la petite équipe qu'il était pour un jeu tel quel je me dit qu'il se sont bien débrouillé.
Sinon mis à part la non nécessité de nous faire jouer des androïdes sexy cela n'a pas changer grand chose

Bon maintenant tout le reste est génial:
Les musique il n'y a rien à redire, il n'y en a aucune à jeter
La façon dont le gameplay se renouvelle avec de simple mouvement de caméra. Le jeux prend inspiration sur pleins d'autres jeu et réussie la prouesse de rendre le tout homogène. C'est sublime à quelle point cela se marrie bien. On passe du hack and slash à des combat de boss à la soul-like (adorer la diva) puis sur un niveaux beat them all, platformer. Ensuite des mini jeux type arcade ou encore du versus fighting contre certain boss avec sur la totalité du jeux des éléments JRPG. Cela montre une maîtrise du médium que je trouve assez remarquable car c'est jamais contraignant ou agaçant en tant que joueur de changer de point de vue.
La façon dont le jeux justifie tout ses éléments et force la consonance-ludonnarative, j'ai trouve cela au départ embarrassant puis j'ai trouvé que c'était finalement mignon la façon dont le jeux se justifiais car c'etait très créative et immersive. Tout les éléments était instauré dans la diegese (ATH devient des puces instauré dans notre système vu qu'on est un androïde, voyage rapide deviens transfert de données, save devient backup...)
L'écriture est fantastique avec de vraies questionnement et des moments très émouvants. Arriver à me faire ressentir de l'empathie envers des robots aux chara design aussi simpliste c'est très fort. Je pense d'ailleurs que le chara design pragmatique des machines est voulu. Les PNJ sont tous aussi touchant à la manière d'un souls (Popola et Devola, Anémone, le résistant en deuil, les machines soeurs, la diva qui a un très beaux message, les pods à jamais dans mon cœur...)Le climax arrive à ne jamais s'essouffler les changement de point de vue consécutif ne coupe jamais le joueur dans son élan et ça c'est exceptionnel j'ai rarement vu aussi bien rythmé (on passe de 9S à A2 de manière si fluide cela casse jamais). Le scénario arrive à prendre de court le spectateur à base de petite surprise frequente qui te font te dire "oh ça je m'y attendais pas" mais aussi les foreshadowing en général bien placé (sauf celui des jumelle de la tour étrangement place je trouve mais c'est le seul auquel je peux penser)
Le doublage est fantastique, j'ai fais le jeux en japonais et le travail de l'actrice de 2B (mort de 9S) ou encore 9S (combat contre A2 et défaite) est impressionnant mais aussi les machines qui malgré l'effet robotisée assez simple ajouter à leurs voix arrive à jouer entre humanité et robotisation pour être juste et touchant dans leurs interprétations.

Pour finir la fin E m'a mis a terre et m'a réconciliée avec le jeu sur la fin car j'avais juste eu la fin C qui n'e m'avait pas tant marqué que ça à mon grand désarroi. Mais maintenant je sais que comme dit très bien Atomium "Ce n'est pas un jeu pour tout le monde, mais si cela vous parle alors le jeux résonnera en vous"

Et pour mon grand plaisir, cela a été le cas pour moi(dans mon cœur c'est un 5).